Cessons de reproduire le passé.

Nombreux sont ceux qui ont rejeté les « Religions », dont l’objectif initial était de nous “relier” à la Source de notre vie et les termes « Dieu », « créateur », « esprit », « saint »…Sont devenus plus que suspects…Plus personne ne se plonge dans les textes “sacrés” de l’humanité sous prétexte que ce sont juste des croyances infondées ou tout simplement qu’on a autre chose à faire.

Jeter le bébé avec l’eau du bain n’a pourtant pas arrangé nos affaires. Nous avons ainsi laissé le terrain du pouvoir à tous les ayatollah, talibans et autres escrocs de la spiritualité…

Rester laïques et bornés.

En tournant le dos a tous les symboles dont nous aurions pu disposer pour nous aider à réaliser ce que nous sommes vraiment, nous nous sommes retrouvés à errer sur la pointe de l’iceberg, tournant en boucle dans notre cerveau gauche. Comme les neurones de cette partie là ne sont capables que de gérer nos petites manipulations logiques on ne croit plus que ce que l’on voit. On abandonne l ‘usage de la Foi aux simples d’esprits au lieu de réaliser que nous disposons aussi d’un autre hémisphère, non logique, une partie connectée sur l’infini et la « logique floue » de la pensée non linéaire.

Résultat, les manifestations de foule sont devenus nos rituels favoris. Les demandes de revalorisation salariale illustrent depuis notre conception du bonheur…Réduit à ce genre de pratiques, l’esprit s’attache à l’illusoire, les psychiatres et autres thérapeutes se frottent les mains et les hommes politiques se contentent de vendre des promesses de bonheur. On se demande jusqu’à quand notre société tiendra le coup vu la courbe exponentielle des « burn outs » et autres dépressions…

L’ignorance c’est “l’opium du peuple”

En fait, nous sommes de plus en plus assistés, protégés et manipulés secrètement,…L’évolution a fait de nous des créatures flasques, sans squelette, des sortes de gastéropodes crédules . Nous nous identifions aux étiquettes qui nous font croire que nous savons qui nous sommes. Nous avons choisi de vivre dans ce qui nous semble évident…Ne comprenant pas que notre réalité n’est qu’un rêve. Nous essayons désespérément de résoudre les “problèmes” nés de notre croyance au passé et nous répétons les scénarios catastrophe de nos familles et de nos sociétés.

Et pourtant…les panneaux de rappel ne manquent pas sur les routes de la vie. Malheureusement, nous ne réalisons même pas que nous sommes enfermés dans un véhicule dont nous avons nous même vérouillé les portes. Ce corps, cet esprit, à qui sont-ils? On ne sait pas. En fait, en guise de corps,  nous considérons avoir récupéré un véhicule de location à durée limitée.

Nous sommes juste en location

Nous croyons être passés à l’agence à notre naissance, avoir signé un contrat, pris une assurance ZEN et nous nous pensons lancés sur la route …Ce véhicule, nous le laissons nous conduire, nous n’écoutons même pas le GPS. Où souhaitons-nous aller? La plupart du temps nous ne savons pas vraiment. Nous demandons de temps en temps notre chemin à des gens qui n’habitent pas dans le quartier et nous prenons leur réponse pour parole d’évangile.

Nous faisons cela 24h/24 et le paysage de nos journées défile. Notre sommeil est à la limite plus lucide que nos moments de veille. Nous ne cherchons même pas à savoir si c’est le paysage qui bouge ou nous. La bobine est dans le projecteur mais le projectionniste est sorti et il ne revient pas. Ca ne nous inquiète pas, vu que ça ne nous demande pas d’effort. Cet état de rêve éveillé nous hypnotise au point que nous ne nous ne pensons même pas à nous demander : “Mais à qui sont ces problèmes et qui peut bien essayer de les résoudre en ce moment?”

©Patrice Julien

©Patrice Julien

Powered by WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :